Réparation problème d’humidité qui paye : propriétaire ou locataire ?

réparation probleme d'humidité qui paye Pour une réparation de problème d’humidité qui paye ? Est-ce le locataire ou le propriétaire ? En effet, vous venez tout juste de louer et vous constatez des problèmes d’humidité dans la maison ?

Vous ignorez si vous devez prendre en charge les frais de réparation ou si c’est au propriétaire de le faire ? Autant de questions qu’il est légitime de se poser et pour lesquelles on compte vous apporter les réponses. Au cas où vous l’ignoriez, il existe des lois précises dans la législation française pour ce genre de situation. Un ensemble de codes et de règles que vous devez connaître pour éviter une potentielle arnaque !

En quoi consiste une réparation de problème d’humidité au juste ?

Avant toute chose, il est important que vous sachiez en quoi consiste la réparation d’un problème d’humidité. Vous n’êtes pas sans ignorer qu’une maison rongée par l’humidité représente un sérieux danger. En effet, à la longue, si l’humidité n’est pas traitée, elle va s’attaquer aux fondations de la maison. Il existe plusieurs façons afin de palier à ce problème, en fonction de la gravité de la situation. Si l’humidité est encore à son stade primaire, vous pouvez la soigner par vous-même !

En effet, l’humidité est dans la majeure partie des cas liée à un défaut de ventilation de la maison. Par conséquent, afin de la contrer il vous faut en premier lieu ventiler votre maison afin d’évacuer l’humidité à l’extérieur. Il existe des appareils dédiés à cette tâche qu’on appelle « déshumidificateur » qui fonctionne 24 heures sur 24. Ensuite, pour des considérations esthétiques, songez à apporter un traitement avec enduit et peinture. Attention toutefois, l’humidité pourrait encore être présente à l’intérieur des murs.

Par conséquent, afin de l’évacuer définitivement, il vous faudra « forcer » l’évacuation de l’air à l’extérieur. Le meilleur des procédés consiste à poser des grilles sur vos fenêtres. On vous recommande aussi de vérifier s’il y a assez d’espace entre les portes et le revêtement du sol. Sinon, n’oubliez pas de poser des bouches d’extraction ou une VMC dans les pièces touchées par l’humidité. Aussitôt ces précautions prises, l’humidité ne sera plus qu’un mauvais souvenir !

Problème d’humidité qui paye : les réparations à la charge du propriétaire !    

Tout d’abord, il est important de vous rappeler de vérifier l’état de la maison avant de la louer. Rappelez-vous que  l’objectif du locataire est de vous louer la maison. Par conséquent, il pourra être amené à ne pas tout déclarer lors de la première visite. Certains propriétaires sont peu scrupuleux et peuvent cacher certaines défaillances de la maison et réussissent à vous berner. Aussitôt installé dans votre nouvelle maison, il est trop tard et les mauvaises surprises ne tardent pas à apparaître.

Toutefois, on tient à vous rassurer. Il existe dans la législation française un ensemble de lois qui protègent le locataire. En effet, une fois la location louée, certains travaux sont et resteront toujours à la charge du propriétaire. Certes, ce n’est pas le cas de tous les travaux mais d’une grande majorité. Dans cette liste, on peut mettre les travaux non-locatifs et les réparations non effectuées par l’ancien locataire par exemple. En d’autres termes, si des dégâts ont été apportés à la maison par l’ancien locataire, c’est au propriétaire de payer.

On peut aussi ajouter les réparations liées à la vétusté de la maison. Et c’est là où la réparation d’un problème d’humidité entre en jeu. Vous l’aurez compris, étant donné que l’humidité dégrade la maison, c’est au propriétaire de payer l’ensemble des frais de réparation. Conformément à l’article 42 de la loi du 23 décembre 1986, il existe une grille de vétusté dont fait partie l’humidité. Et rassurez-vous, plus les dégâts sont importants et plus la loi est intransigeante.

Et quels sont les travaux à la charge du locataire d’après la loi française ?

La loi protège aussi bien le locataire que le propriétaire. S’il existe des propriétaires peu scrupuleux, il existe aussi des locataires peu honnêtes. En effet, on ne dénombre pas le nombre de fois où des maisons ont été dégradées, voire ravagées par certains locataires. Pour apporter de l’équilibre dans cette configuration sensible, la loi française a apporté un certain nombre de lois. Des lois qui se veulent justes et équilibrées et dont l’objectif est de couper court aux conflits stériles.

D’après la législation française, le locataire est tenu d’entretenir les locaux dont il a personnellement la jouissance. En d’autres termes, l’intérieur de la maison, comprenant les chambres, la salle de bain et les sanitaires. Si la maison est équipée d’un jardin, le locataire a l’obligation de veiller à son entretien quotidien. Quant aux équipements, comme le chauffe-eau, la cheminée ainsi que la chaudière, le locataire est tenu à bien en prendre soin. En cas de dégradation de ces derniers, c’est à lui de prendre en charger les frais de réparation.

Toutefois, les tribunaux ont tenu à apporter une petite nuance dans ces considérations. Selon l’article premier du décret en charge de la question, le locataire n’est pas tenu d’assumer des frais de réparation dépassant les 100 euros. Toutes les réparations dont le montant dépasse cette somme sont à la charge du propriétaire. On peut mettre dans cette liste la réparation des volets roulants, le remplacement d’une porte, d’un robinet, etc. Pour tout ce qui touche à la tuyauterie, le locataire n’est tenu qu’à remplacer des petites pièces…

N’hésitez pas à lire le reste de nos articles pour de plus amples informations sur le sujet. Good Job est une entreprise d’humidité en Martinique. N’hésitez pas a nous contacter, on se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions !

Si vous voulez approfondir, je vous recommande les articles suivants :

  • Un article de Mes dépanneurs : réparation chaudière : propriétaire ou locataire ?
  • Un article de Droit finances : réparations à la charge du locataire

Originally posted 2018-11-07 07:02:07.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.